RAPPORT ANNUEL 2019

Nous sommes toutes et tous amenés à faire une danse à trois temps dans cette période de pandémie :

 • le temps du pilotage de nos fondations et associations « comme si de rien n’était », en essayant de satisfaire les étapes traditionnelles à cette époque (adoption des comptes, rapport d’activité,…);

• le temps de la gestion du quotidien selon de nouveaux principes, créatifs, solidaires, dictés par un virus qui arrête notre société ;

• le temps de la réflexion face à une page ni noire ni blanche, où nous écrirons des lendemains qui pourraient être différents d’hier… des lendemains encore plus créatifs et solidaires…des lendemains encore plus à circuits courts…des lendemains encore plus proches des visions que nous proposons, chacune et chacun, au sein de nos structures.

Chaque membre d’INSOS Genève a son histoire,son patrimoine, sa mission. Ces associations, ces fondations, ces entreprises sociales ont toutes évolué ces dernières années pour répondre aux besoins de citoyennes et citoyens dont le chemin de vie n’est pas ordinaire.

La Convention des Droits des Personnes Handicapées guide désormais l’accompagnement de chacune et chacun, quelle que soit la typologie de son besoin. Tous les acteurs institutionnels sont engagés à ce respect, avec parfois des angles d’approches nuancés relativement aux positions des organisations défendant les droits des personnes handicapées.

Ainsi, la qualité des prestations fait aujourd’hui débat et la question des dispositifs de surveillance se pose. Plus que de se mettre en opposition,ces regards croisés doivent nous enrichir et nous permettre de relever tous les défis. INSOS Genève s’engagera à trouver la meilleure solution avec tous les partenaires.

Ces défis seront aussi ceux des gouvernances nécessaires pour s’adapter à une société qui traverse un contexte exceptionnel. Des organisations deviennent plus agiles, des initiatives de mutualisation émergent, et surtout une volonté de solidarité se confirme. 

INSOS Genève poursuit grâce à son secrétariat partagé des actions communes avec l’Association genevoise des organismes d’éducation,d’enseignement et de réinsertion (AGOEER) ; elles’engage à consolider ses liens avec INSOS Suisse,démontrant la dynamique et l’expertise du réseau genevois et partageant avec d’autres cantons des préoccupations communes sur le plan national.

Si ce rapport retrace l’année 2019, le moment de sa rédaction en pleine crise sanitaire renforce d’ores et déjà la nécessité de ne plus opposer santé et social, de remettre en question non seulement nos représentations, nos modes de gouvernance,de prise de décision, de gestion des conflits, de transmissions, mais aussi notre relation au temps et à l’autorité.Nous devrons ensemble avoir de l’audace,créer et développer de nouveaux paradigmes, de nouveaux modèles de management.

« L’homme n’est qu’un roseau, le plus faible de la nature ; mais c’est un roseau pensant ». S’il ne faut pas selon Pascal que l’univers entier s’arme pour l’écraser, qu’une vapeur, une goutte d’eau suffit pour le tuer, sa résilience et sa capacité d’entraide ne le feront pas céder.

 

Jérôme Laederach
Président INSOS Genève